Le Contrat Territorial Vienne Aval est un programme d'actions en faveur des milieux aquatiques, coordonné par le Syndicat de Rivière Vienne et Affluents (SyRVA), financé principalement par l'Agence de l'Eau Loire Bretagne et rassemblant une vingtaine de maîtres d'ouvrages et partenaires.

Pourquoi un contrat territorial sur la Vienne ?

La Vienne et ses affluents, tout comme chaque masse d'eau de France et d'Europe a reçu en 2000, des objectifs d'atteinte du Bon Etat des Eaux fixés par la Directive européenne Cadre sur l'Eau (DCE).

Ainsi, il est de la responsabilité des gestionnaires au niveau local de mettre en place les mesures nécessaires au maintien de la bonne qualité des milieux aquatiques, se basant sur les documents existants à l'échelle des bassins et sous-bassins-versant que sont les Schéma Directeurs ou Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE et SAGE).

Le contrat territorial est un document de planification local, qui permet la mise en place concrète d'actions en y associant des financements.

Une démarche partenariale

C'est sur un principe de participation que s'est fondé le Contrat Territorial Vienne Aval. La consultation de tous les acteurs du territoire a donné lieu à la définition du programme d'actions, où chacun a pu se positionner selon son domaine d'action.

Adopté pour une durée de 5 ans, de 2014 à 2018, le Contrat Territorial Vienne Aval se compose de 340 actions portées par 14 maîtres d'ouvrages qui sont principalement des associations et des établissements publics.


L'originalité du Contrat Territorial Vienne Aval

Sur le bassin versant de l'aval de la Vienne, 60 % de la surface est agricole.

Les ruissellements et infiltrations de produits de traitement des cultures participent à la dégradation de la qualité de l'eau. Dans le cadre du Contrat Territorial Vienne Aval, les opérateurs agricoles travaillent conjointement à une agriculture plus respectueuse de l'environnement.


Une vision d'ensemble, des thématiques complémentaires qui associent l'étude, la protection et la gestion des cours d'eau et zones humides associées :

Des travaux de restauration hydromorphologiques, l'entretien des cours d'eau par enlèvement d'embâcles ou de plantes invasives, la pose de clôtures sur les berges pour éviter le piétinement des animaux dans le ruisseau lorsqu'ils viennent s'y abreuver, l'étude et le suivi des populations de poissons migrateurs et d'espèces protégées, l'acquisition et la gestion de zones humides sont réalisés afin d'augmenter les connaissances sur les milieux aquatiques, les restaurer et les préserver afin de garantir leur bon état.

Des plantations de haies sur des exploitations agricoles, des journées de formation à destination des agriculteurs, des rencontres techniques ou encore des diagnostics d'exploitation, des accompagnements aux changements de pratiques, notamment à la conversion bio, sont proposées gratuitement aux agriculteurs afin de réduire l'émission et le transfert de produits de traitement qui participent à la dégradation des cours d'eau.

Des actions de sensibilisation et d'éducation à l'environnement (sorties nature, programmes pédagogiques scolaires, chantiers de jeunes...) participent à faire prendre conscience de la nécessité d'agir pour préserver la richesse des milieux aquatiques et des zones humides.

Agenda

L'ESPAC'ADOS L'Espac'Ados vous propose En savoir +

Actualité

EXPOSITION HALLOWEEN 15 Octobre 2019
Loisirs
En savoir +
Coordonnées

Mairie de La Chapelle-Moulière
2, rue de la Mairie
86210 La Chapelle-Moulière

Horaires

Lundi, mardi et jeudi
8h30 à 12h30
13h30 à 18h30

Vendredi
8h30 à 12h30
13h30 à 17h30
Fermé le mercredi